desesperement

Prononciation : dé-zè-spé-ré-man
Nature : adv.

1D'une façon désespérée.
Les autres apprennent à guérir les âmes par des austérités pénibles ; mais vous montrez que celles qu'on aurait crues le plus désespérément malades se portent bien , PASCAL , Prov. 4
2Avec excès, éperdument, surtout avec l'idée de manquer d'espoir dans le succès. Désespérément amoureux. XVIe s.
Il l'aimoit si desesperément, qu'un jour il ne se put tenir de lui en parler , MARGUER. , Nouv. 11
Il donne si desesperément sur ces gens de guerre, que.... , D'AUB. , Hist. I, 349
Si s'apperceut qu'il estoit desesperéement amoureux de l'une de ses propres filles , AMYOT , Artax. 33
Infinis lieux [du texte] y sont desesperéement estropiez et mutilez , AMYOT , Moral. Épît. p. 15
Désespéré, ou, archaïquement, désespérée, et le suffixe ment ; espagn. desesperadamente.