desemplir

Prononciation : dé-zan-plir

1V. a. Ôter ce qui remplissait une chose. Par extension.
....Les paysans qui, les jours de dimanches et fêtes, ne désemplissent point les cabarets , VAUBAN , Dîme, p. 115
Fig.
Pour désemplir un peu ma tête des maux passés , SÉV. , 260
2V. n. Cesser d'être empli.
Sa maison ne désemplit pas de Normands , BUSSY , dans RICHELET
Toujours grand'chère et bon feu ; la maison ne désemplit point , DANCOURT , Maison de campagne, sc. 2
Le couvent que j'ai bâti pour vivre en solitaire ne désemplit pas d'étrangers , VOLT. , Lett. d'Argental, 3 nov. 1766
La maison ne désemplissait pas de charlatans , J. J. ROUSS. , Conf. V
Ma chambre ne désemplissait pas de gens qui, sous divers prétextes, venaient s'emparer de mon temps , J. J. ROUSS. , ib. VIII
3Se désemplir, v. réfl. Devenir désempli. Ce canal se désemplit. XIVe s.
Car par eux les fossez furent bien tost emplis De fagots, de tonneaux qui furent desemplis , Guesclin. 21215
Celiers desemplis , Baud. de Seb. XII, 70
Dés.... préfixe, et emplir.