desappointer

Prononciation : dé-za-poin-té
Nature : v. a.

1Autrefois, rayer un militaire des contrôles de l'armée. Désappointer un capitaine. 2Fig. Décevoir quelqu'un dans son attente. Cela dut bien le désappointer. 3Terme de commerce. Désappointer une pièce d'étoffe ; couper les points de fil ou de ficelle qui tiennent en état les plis de cette pièce. XVe s.
Messire Arnauld de Corbie, chancellier de France, feut desappoincté [destitué], et en son lieu mis un nommé maistre Eustache de Laitre , JUVÉN. , Charles VI, 1413
Sages et notables chevaliers que le roy Loys avoit tous desappoinctez à l'heure qu'il vint à la couronne , COMM. , I, 3
XVIe s.
Il voulut user du conseil des princes de son sang, et autres serviteurs du feu roy, et n'en desapointa un seul, mais les maintint en leurs estats , M. DU BELL. , 13
Dés.... préfixe, et appointer dans le sens de nommer à un emploi.