desabuser

Prononciation : dé-za-bu-zé
Nature : v. a.

1Faire qu'on ne soit plus abusé, trompé.
Je t'aime encore assez pour te désabuser , CORN. , Héracl. I, 2
Quoi ! pour désabuser une aveugle furie.... , CORN. , ib. IV, 1
Il faut que le monde nous désabuse du monde ; ses appas ont assez d'illusion, ses faveurs assez d'inconstance, ses rebuts assez d'amertume , BOSSUET , la Vallière.
À l'erreur de Roxane ai-je dû m'opposer, Et perdre mon amant pour la désabuser ? , RAC. , Baj. I, 4
Il me semble déjà que ces murs, que ces voûtes Vont prendre la parole, et, prêts à m'accuser, Attendent mon époux pour le désabuser , RAC. , Phèd. III, 3 Absolument.
La mort donne les plus grandes leçons pour désabuser de tout ce que le monde croit merveilleux , FÉN. , Dial. des morts anc. Scipion, Annibal.
Du héros l'homme désabuse, Et l'admiration confuse S'enfuit et fait place au mépris , LAMOTTE , Odes, t. I, p. 289, dans POUGENS
2Se désabuser, v. réfl. Cesser d'être abusé. Il s'est désabusé des vanités du monde.
Surtout, mortels, désabusez-vous de la pensée dont vous vous flattez, qu'après une longue vie la mort vous sera plus douce et plus facile , BOSSUET , le Tellier.
Plus je vis, et plus je me désabuse des soins et des projets à venir , MAINTENON , Lett. à d'Aubigné, 7 sept. 1783
Désabusezvous de cela, s'il vous plaît , HAMILT. , Gramm. 4
DÉTROMPER, DÉSABUSER. On est détrompé quand on n'est plus trompé ; on est désabusé quand on n'est plus abusé. Or abuser, c'est, étymologiquement, user mal de quelqu'un, faire un mauvais usage de ses défauts pour l'induire en erreur. Là est l'indication de la nuance entre détrompet et désabuser. Les charlatans, dit Laveaux, abusent la populace par de faux raisonnements, par des faits controuvés et absurdes, et, quand ils l'ont abusée, ils la trompent en lui vendant de mauvaises drogues pour des remèdes efficaces ; on est détrompé quand on voit que les drogues n'opèrent point ; mais on n'est pas désabusé, si l'on n'a pas perdu toute confiance dans les discours du trompeur. Dés.... préfixe, et abus. Désabus se trouve dans le Dict. d'OUDIN.