derouler

Prononciation : dé-rou-lé
Nature : v. a.

1Développer ce qui était roulé. Dérouler une pièce d'étoffe, un tableau.
Quelques feuilles brûlées des manuscrits qui ont été trouvés à Herculanum et à Pompéi, et que l'on essaye de dérouler à Portici , STAËL , Corinne, XI, 4 Terme de géométrie. Dérouler une courbe, la former par la disposition des rayons d'une autre courbe. Terme de typographie. Dérouler une presse, faire retourner en arrière le train d'une presse, à l'aide de la manivelle et du rouleau.
2Étendre peu à peu. Un fleuve déroule ses eaux dans les campagnes.
Dans un riant vallon, la jeune et vive Alan [nom d'une rivière], Déroulant sur les fleurs une onde plus paisible, S'égaye, en s'échappant des rocs du Mont-Terrible , MASSON , Helvétiens, VIII
3Fig. Faire connaître par une sorte de développement. Il déroula devant nous le tableau de ses chagrins.
Qu'ordonnes-tu de nous ? qu'est-ce que tu décides ? Déroule en un seul jour tes tables homicides , ARNAUD , Sylla, II, 6 Dérouler les annales des temps passés, en retracer l'histoire.
4Se dérouler, v. réfl. Être déroulé. Le rouleau de papier qui contenait le testament, se déroulait peu à peu. Par extension.
Pendant que cette catastrophe s'accomplissait [à la Bérézina], les restes de la grande armée ne formaient plus sur l'autre rive qu'une masse informe qui se déroulait confusément en s'écoulant vers Zembin , SÉGUR , Hist. de Nap. XI, 10
Fig. Un tableau magnifique se déroula à nos yeux au sommet de la colline.
Je promène au hasard mes regards sur la plaine, Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds , LAMART. , Médit. I, 1
Dé.... préfixe, et rouler.