derangement

Prononciation : dé-ran-je-man
Nature : s. m.

1Action de déranger ; état de ce qui est dérangé. Le dérangement des meubles dans une chambre. Causer du dérangement dans une assemblée. 2Fig. Changement qui incommode. Je crains de vous causer du dérangement.
Le dérangement que cela fera à notre commerce [correspondance] , SÉV. , 191
3Désordre d'affaires qui compromet la fortune.
J'ai déjà ouï dire dans une maison qu'il y avait du dérangement dans ses affaires , LESAGE , Turcaret, IV, 12 Gêne d'argent.
C'est moi que cette charge accable, et je voudrais au moins que pour prix de tout le dérangement qu'il me fait.... , SÉV. , 438
4Désordre moral.
Son dérangement lui attire tôt ou tard des remontrances de la part de celles qui sont établies pour veiller sur sa conduite , MASS. , Profess. relig. Serm. 4
Cette ressource était encore plus nécessaire à de jeunes gens que la première effervescence de l'âge des plaisirs avait entraînés dans les excès de la débauche et du dérangement , RAYNAL , Hist. phil. XIV, 3
5Dérangement de corps, ou, simplement, dérangement, diarrhée. Déranger.