depopulation

Prononciation : dé-po-pu-la-sion ; en poésie, de six syllabes
Nature : s. f.

L'état d'un pays dépeuplé, ou dont la population diminue. XIVe s.
Pour chascune de ces quatre causes peut venir deluge particulier ou depopulation , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVe s.
La depopulation des ouvriers du dict mestier qui estoit provenue en la dicte ville à l'occasion des guerres , Statuts des tanneurs de Coulommiers, dans Bulletin du comité de la langue, t. III, p. 563
Quans chasteaulx et faulx bourgs brulez, Quans edifices mis par tèrre, Quans pays robés et pillez Par ceste malheureuse guerre ! Quel mal en est-il advenu ! Quelle depopulacion ! , MARTIAL DE PARIS , Vigiles de Charles VII, t. I, p. 10, dans LACURNE
Si devons de ce avertir le roy en luy requerant et conseillant qu'il y mette remede et fasse faire justice et raison de ceux qui sont cause de la depopulation du peuple , DUCLOS , Preuves de Louis XI, p. 289, dans LACURNE
Lat. depopulationem, ravage, de la préposition de, et populari, ravager.