depister

Prononciation : dé-pi-sté
Nature : v. a.

1Terme de chasse. Découvrir la trace, les pistes du gibier, et le poursuivre en conséquence. Dépister un lièvre. 2Fig. et familièrement, chasser, poursuivre comme un gibier dont on a trouvé la trace. Il a dépisté l'auteur de cette fausse nouvelle. Il se dit des choses, dans le même sens. Dépister une intrigue. Dé.... préfixe, indiquant ici non l'action de quitter, mais l'action de suivre, et piste. DÉPISTER. Ajoutez : 3En un sens opposé et néologique, faire perdre la piste. Le Courrier de Vaugelas, 1er déc. 1875, p. 115, cite ces exemples : Le renard venait de traverser un étang, afin de dépister les chiens, EUG., SUE ; Ils sont dans leur rôle, comme l'individu qui vient de faire un mauvais coup, et qui détale à toutes jambes pour dépister les gendarmes, le XIXe siècle, 27 sept. 1875. Le Courrier de Vaugelas, 1er déc. 1875, p. 114, remarque que dépister n'est pas dans Furetière (1727), et qu'il se trouve dans une phrase du Journal de Trévoux : On y dépiste [découvre] les premières traces du territoire liégeois, août 1737, p. 1351, et que dès lors ce mot paraît dater de la première moitié du XVIIIe siècle.