depareiller

Prononciation : dé-pa-rè-llé, ll mouillées, et non dé-pa-rè-yé
Nature : v. a.

Séparer une chose d'une autre avec laquelle elle était appareillée, et par suite ne point la remplacer ou la remplacer par une autre qui n'y est pas pareille. On dépareille un ouvrage quand on en perd un tome, ou quand on remplace le tome perdu par un qui n'est pas de la même édition, de la même reliure, etc.
J'ai perdu ou dépareillé des multitudes de livres, par l'habitude que j'avais d'en porter partout avec moi , J. J. ROUSS. , Confess. VI Se dépareiller, v. réfl. Être dépareillé. Je ne sais comment cet ouvrage s'est dépareillé.
XVe s.
Combien que les deux parties fussent despareillées [inégales], ce bon chevalier vainquit et rebouta ces quatre ribauds , LOUIS XI , Nouv. XCVIII
Dépareil ; provenç. desparelhar ; espagn. desparejar.