demarrer

Prononciation : dé-ma-ré

1V. a. Terme de marine. Détacher ce qui est amarré, défaire un amarrage. Démarrer une bouche à feu, en larguer les amarrages. 2V. n. Quitter l'amarrage, le port. Le navire démarra par un beau temps.
Les vaisseaux du port démarrèrent ; Les vents dans les voiles soufflèrent , SCARRON , Virg. trav. VII
On nous fait coucher ce soir à bord, pour démarrer demain au lever du soleil , VOLT. , Amabed, 1re lettre.
3Familièrement, quitter une place, un lieu. Ne démarrez pas de là jusqu'à mon retour. Je ne démarrai pas du fruitier que toutes les poires ne fussent mangées.
Le bon Jupin, sans dire gare, Très vergogneusement démarre , SCARRON , Gigantomachie, ch. III
Puisque vous me tenez pour chef, Démarrons d'ici derechef , SCARRON , Virg. trav. IV
Il n'y eut pas un ouvrier de la ville que je pusse faire démarrer de l'antichambre ou de l'escalier , P. L. COUR. , Lett. I, 108
4Se démarrer, v. réfl. Rompre ses amarres, quitter l'ancrage. XIVe s.
La dite nef fut desamarrée , Coutume locale d'Oleron, ch. 8
XVIe s.
Si tost que Lysander de sa galere capitainesse eut fait sonner la trompette pour le signe de desmarer, incontinent les galeres commencerent à voguer à l'envy les unes des autres , AMYOT , Lysand. 20
Les trois canonnades tirées, on desmare, flottants les 15 galeres ensemble , CARL. , I, 37
[Les matelots] D'un cry naval, hors du rivage proche, Demarent l'anchre à la machoire croche , RONS. , 605
Dé.... préfixe, et un radical qui est dans a-marrer (voy. AMARRER).