demarcation

Prononciation : dé-mar-ka-sion ; en poésie, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Action de marquer, de limiter.
Le prétexte politique de cette espèce d'insurrection sacerdotale, c'est, messieurs, que la même puissance qui a changé l'ancienne distribution du royaume, ne pouvait rien changer à l'ancienne démarcation des diocèses sans le concert de la puissance spirituelle , MIRABEAU , Collection, t. IV, p. 340 Ligne de démarcation, ligne fictive que le pape Alexandre VI fit tracer d'un pôle à l'autre pour donner en partage les Indes orientales aux Portugais et les occidentales aux Espagnols. Par extension. Ligne de démarcation, toute ligne tracée sur un terrain pour y fixer des limites.
2Fig. Séparation, distinction. La démarcation entre la noblesse et la bourgeoisie.
La démarcation des classes en Allemagne devait anéantir l'esprit militaire parmi les bourgeois , STAËL , Allem. I, ch. 2
Dé.... préfixe, dans le sens affirmatif, et marquer.