demanger

Prononciation : dé-man-jé. Le g prend un e devant un a ou un o : démangeait, démangeons
Nature : v. n.

Éprouver une démangeaison. La tête, tout le corps lui démange.
Quand sous le corselet la crasse lui démange , RÉGNIER , Sat. X Fig. Gratter quelqu'un où il lui démange, le prendre par son faible, entrer dans ses sentiments, dans ses vues. Fig. et familièrement. La langue lui démange, il a une excessive envie de parler. La main lui démange, il a un vif désir de battre.
.... à cette audace étrange J'ai peine à me tenir et la main me démange , MOL. , Tart. V, 4
Par extension. Les mains lui démangent, il a envie de livrer bataille.
M. de Luxembourg à qui les mains démangent furieusement , SÉV. , 215
La main lui démange, les doigts lui démangent, il a envie d'écrire.
Muse, c'est donc en vain que la main vous démange , BOILEAU , Sat. VII
Les pieds lui démangent, il a envie de s'en aller. Le dos lui démange, se dit d'une personne qui fait tout ce qu'il faut pour être battue.
Ma petite femme, ma mie, votre peau vous démange , MOL. , Méd. malgré lui, I, 1
La gorge lui démange, se disait d'un homme en passe d'être pendu.
On a dit autrefois se démanger, verbe réfléchi, pour avoir des démangeaisons :
Vous avez tout à fait bon air avec cet habit, et nous n'avons point de jeunes gens à la cour qui soient mieux faits que vous. - Il le gratte par où il se démange , MOL. , Bourg. gent. III, 4
XVIe s.
Comme les mains lui demangeaient, il sortit de Paris , Mém. s. du G. ch. 8
Envenimer la playe, à fin que pour un peu de douleur qu'il a, qui le poingt et luy demange, l'ulcere esgratigné s'empire tousjours , LA BOÉTIE , 337
Quand viendra ce jour là, que ton nom au vray passe Par France, dans mes vers ? combien et quantes fois S'en empresse mon coeur, s'en demangent mes doits ? , LA BOÉTIE , 333
Les mains courent d'elles mesmes où il nous demange , MONT. , II, 57
Quelques humeurs aigres ou acres, accumulées sous le cuir, qui chatouillent et demangent, invitent à se gratter.... , PARÉ , XVIII, 1
Dé.... préfixe, et manger, c'est-à-dire manger continuellement, faire éprouver la sensation comme si quelque chose vous mangeait, rongeait. En provençal, desmanjar signifie perdre l'appétit.