demangeaison

Prononciation : de-man-je-zon
Nature : s. f.

1Picotement à la peau qui excite à se gratter. Il éprouve de vives démangeaisons.
Il frappera aussi d'une gale et d'une démangeaison incurable la partie du corps par laquelle la nature rejette ce qui lui est resté de sa nourriture , SACI , Bible, Deutéron. XXVIII, 27
2Fig. Envie immodérée de faire une chose.
Jamais autour du riche à flatter ne t'exerce, Vis sans démangeaison de te montrer aux grands , CORN. , Imit. I, 8
J'ai des démangeaisons de mariage aussi , MOL. , l'Étour. V, 16
Quel abus de quitter le vrai nom de ses pères Pour en vouloir prendre un bâti sur des chimères ! De la plupart des gens c'est la démangeaison , MOL. , Éc. des f. I, 1
Il faut qu'un galant homme ait toujours grand empire Sur les démangeaisons qui nous prennent d'écrire , MOL. , Mis. I, 2
J'ai une démangeaison naturelle de faire part des contes que je sais , MOL. , Scapin, III, 3
C'était une démangeaison d'innover sans fin , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Par je ne sais quelle démangeaison de se mêler de tout, on s'ingère en mille intérêts et en mille intrigues , BOURDAL. , Exhort. char. envers les pauvres.
Demande aux hôtes de ces bois Si quelquefois dans leurs tanières Ils eurent la démangeaison De venir chercher tes lumières , CHAULIEU , Contre l'esprit.
Une vaine démangeaison de tout savoir , MASS. , Car. F. légères.
XVIe s.
Icelle humeur a une petite acrimonie piquante et aiguillonnante, avec un petit prurit et demangeaison, qui irrite les parties à faire leur action , PARÉ , XVIII, 1
Et m'escoula dans le coeur une demangeaison [amoureuse] continuelle , MONT. , III, 380
Démanger ; Berry, demingure.