demagogue

Prononciation : dé-ma-go-gh'
Nature : s. m.

1Dans l'histoire des républiques grecques, chef, meneur d'une faction populaire.
Le malheureux Mélanchthon se regarde, au milieu des luthériens, ses collègues, comme au milieu de ses ennemis, ou, pour me servir de ses mots, comme au milieu de guêpes furieuses ; je voudrais qu'il me fût permis d'employer le terme de démagogue ; c'était dans Athènes et dans les états populaires de la Grèce certains orateurs qui se rendaient tout-puissants sur la populace en la flattant , BOSSUET , Var. V, § 18
2Dans les sociétés modernes, celui qui est du parti populaire contre l'aristocratie, et agit dans les luttes politiques par la presse ou par la parole. Un jeune démagogue. 3Par extension, celui qui soulève les passions populaires, anarchiste.
Ton pouvoir [ô Christ] n'est plus le caprice Des démagogues et des rois , LAMART. , Harm. III, 5 Adjectivement. Un orateur démagogue.
On voit, par l'exemple cité de Bossuet, qu'il n'osait pas se servir du mot de démagogue, formé cependant dès le XIVe siècle par Oresme d'après le grec. XIVe s.
Demagogues, gens qui par adulacion et flaterie meinent les populaires à leur volenté , ORESME , Thèse de MEUNIER.
Terme dérivé du mot grec signifiant peuple et verbe grec traduit par conduire, pousser (voy. AGIR).