delivrer

Prononciation : dé-li-vré
Nature : v. a.

1Mettre en liberté, tirer de la captivité. Délivrer un prisonnier.
Il avait accoutumé de délivrer, à la fête de Pâques, celui des prisonniers que le peuple demandait , SACI , Bible, Év. St Marc, XV, 6
Le soudan, comme lui, gouverné par l'honneur, Croit en vous délivrant égaler son grand coeur , VOLT. , Zaïre, II, 3
2Sauver de, arracher à. Délivrer sa patrie des guerres civiles.
Annibal se fit apporter le poison qu'il gardait depuis longtemps pour s'en servir dans l'occasion, et, le tenant entre ses mains : délivrons, dit-il, le peuple romain d'une inquiétude qui le tourmente depuis longtemps , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. I, p. 502, dans POUGENS Par extension. Délivrer quelqu'un des importuns.
Délivrez-moi, monsieur, de la criaillerie , MOL. , Tart. V, 7
3Livrer, remettre. Délivrer de la marchandise. Délivrer l'expédition d'un acte.
Délivrer cinq cents talents pour les nécessités de la guerre , VAUGEL. , Q. C. liv. III, dans RICHELET
Un franciscain reçut secrètement les brefs pour les délivrer en mains propres aux prélats , VOLT. , Charles XII, 3
Monsieur Loyal, délivrez-moi quittance ; Vive le roi, voilà dix mille francs , BÉRANG. , Dix m. fr. Délivrer des ouvrages à un entrepreneur, lui donner des travaux à exécuter. Délivrer des ouvrages, les rendre terminés. On dit plutôt livrer. Familièrement. Délivrer des coups de bâton, des coups de poing, battre à coups de bâton, à coups de poing.
4Accoucher une femme. La sage-femme l'a délivrée heureusement. Plus particulièrement, retirer le délivre. 5Terme de marine. Enlever d'un bâtiment tout ou partie d'un bordage pour en visiter la membrure. Enlever la mauvaise toile d'une voile. 6Se délivrer, v. réfl. S'affranchir, se débarrasser. Se délivrer d'un joug insupportable. Se délivrer d'un ennemi. Se délivrer d'un ennuyeux.
Celui qui un beau jour sait renoncer fermement à une grande autorité.... à une grande fortune, se délivre en un moment de bien des peines, de bien des veilles, et quelquefois de bien des crimes , LA BRUY. , VIII Se délivrer de quelqu'un, satisfaire à ses réclamations.
Eh ! monsieur, délivrez-vous d'elle, et donnez-lui les deux cent mille francs , MARIVAUX , le Legs, sc. 19
Accoucher. Cette femme s'est délivrée heureusement.
XIe s.
Si fame est jugée à mort qui seit enceinte, ne face l'um justice, desqu'ele seit delivrée , L. de Guill. 35
XIIe s.
En serons delivré , Ronc. p. 20
Par amistié vous soit-il [cet anneau] delivrés [remis] , ib. p. 31
Bataille auront, Dex les puist delivrer , ib. p. 37
Saint Daniel [tu] delivras du lion , ib. p. 48
Que me facez [fassiez] ce mostier delivrer [remettre] , ib. p. 172
Au tierz jour si leur [aux lions] soit delivrez li gloutons , ib. p. 200
Tuz fui quite clamez Par sun comandement, si que bien le savez, E d'acuntes e d'el [du reste] fui iloec delivrez : Pur ço ne voil rentrer en plait, qui est finez , Th. le mart. 44
Se vus nel delivrez, nus sumes mal bailli : Li reis e saint iglise e nus iermes [serons] huni , ib. 42
Mors est Herbers, si com j'oï conter, Qui Vermandois sieut tenir et garder ; Faites m'en tost les honors delivrer , Raoul de C. 34
XIIIe s.
Ensi fu Andrenoble delivrée del siege, et s'en retorna li marchis arrieres à toute sa gent , VILLEH. , CXXI
Si leur soit tost la garce et errant delivrée [livrée] , Berte, XVI
Qui de ce grant peril la veuille delivrer , ib. XVII
Et ce avint qu'il li prist talent d'aler outre mer et volentiers mesist consels de delivrer la sainte tiere des mains al Sarasins , Chron. de Rains, p. 4
Si vous requier, sire Apius, Que vous me delivrés [remettiez] ma serve ; Car il est drois qu'ele me serve , la Rose, 5633
Li baillix doit metre grant paine de delivrer ce qui est pledié devant li , BEAUMANOIR , 33
Quant li bois fu vendu et delivrés, li uns des compaignons se trest à cix qui devoient les detes.... , BEAUMANOIR , XXI, 29
En ce cas riens ne le pot delivrer de la bastardie que une sole chose, c'est quant il est conceus de celi meisme qui espousa puis sa mere , BEAUMANOIR , XVIII, 2
Et ces choses vous monstré-je, pource que il se delivra tout seul par son senz de ce que il avoit à fere , JOINV. , 291
Je le vi aucune foiz en esté, que, pour delivrer [expédier] sa gent, il venoit ou jardin de Paris , JOINV. , 199
XVe s.
Furent payés et delivrés à Londres pour trois mois [les gens d'armes en voyés en France par Richard] , FROISS. , II, II, 65
Seigneurs cardinaux, delivrez-vous [dépêchez-vous] de faire pape , FROISS. , II, II, 20
Et se vint rendre à eux, qui le prirent et l'amenerent en l'ost, et le delivrerent à leur maistre, qui.... , FROISS. , I, I, 134
[Isabelle] Fit appareiller toutes ses besognes, et payer et delivrer aux hostes, le plus coyement et bellement qu'elle pust, et partit de Paris , FROISS. , I, I, 12
Et dit le roi d'Angleterre à son cousin Derby qu'il prist assez or et argent et le donnast et departist largement aux chevaliers et escuyers ; car on lui en delivreroit assez , FROISS. , I, I, 215
Si fut cette chose si approchée que, droitement la nuit de l'an, la chose fut arrestée d'estre faite, et devoit le dit Aimery delivrer [livrer] le chateau de Calais en celle nuit [aux ennemis] , FROISS. , I, I, 326
Il se vint loger en une hostellerie, qui par le fourrier de monseigneur avoit esté delivrée [assignée] , LOUIS XI , Nouv. LXXI
XVIe s.
Esquelz l'on delivreroyt [remettrait] les cloches , RAB. , Garg. I, 18
Pourquoy delivrez-vous vostre argent, et n'en achetez point de pain ? , CALV. , Instit. 615
Si un serf delivré de [par] son maistre ne veut point cognoistre sa condition, mais s'attribue ingenuité : ne merite-il pas d'estre redigé en servitude ? , CALV. , ib. 623
Ainsin il se veid delivré de cet accident sans aulcun inconvenient , MONT. , II, 31
Se sauvant ainsi du servage aprèz en avoir delivré les siens , MONT. , II, 32
Du temps que les arrests se delivroient en latin , DESPER. , Contes, XLIX.
Oethra, quelques mois après, se delivra d'un beau fils, lequel fut dès lors appellé Theseus , AMYOT , Thés. 4
Ainsi Theseus, estant delivré de cette captivité, s'en retourna à Athenes , AMYOT , ib. 43
Il delivra sa mere de mort evidente, et remeit son ayeul sur le throsne , AMYOT , Thés. et Rom. comp. 4
Les Veiens resolurent de ne le delivrer [livrer] point aux Romains qui le demandoient , AMYOT , Publ. 25
Dé.... préfixe, et libre, quand il s'agit de mettre en liberté, et livrer, quand il s'agit de remettre ; picard, délibérer ; provenc. deslivrar, desliuar, deslieurar, delivrar ; catal. deslliurar ; anc. espagn. delibrar ; ital. delivrare. On verra, à l'étymologie de livrer, que livrer vient du latin liber, libre ; de sorte que délivrer au sens de mettre en liberté, et délivrer au sens de remettre, coïncident par le radical.