delateur

Prononciation : dé-la-teur
Nature : s. m.

1Terme d'histoire romaine. Celui qui, sous les empereurs, faisait métier de dénoncer auprès du prince les actes ou les paroles des personnages considérables : métier qui, ne servant que les passions du prince, était flétri par l'opinion publique.
Les déserts, autrefois peuplés de sénateurs, Ne sont plus habités que par leurs délateurs , RAC. , Brit. I, 2
Vous faites grâce à un délateur de la mère de Pison ! , DIDER. , Règne de Claude et Néron, I, § 6
Un Suilius, un délateur par état, un Furius, souillé, accusé, puni de mille crimes , DIDER. , ib. I, § 60
2Délateur, délatrice, s. m. et f. Celui, celle qui accuse et fait métier de dénoncer ; ce qui implique aussi une idée défavorable.
Mais pourquoi être encore le délateur universel à quatre-vingt-dix ans ? c'est un beau métier à cet âge-là , FÉN. , Dial. des morts, Rhadamante, Caton l'ancien, Scipion.
Tel est le caractère du délateur : il craint la lumière et les preuves, il désire fermer à l'innocence tout accès auprès du prince, et lui ôter tout moyen de se justifier , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. II, p. 362, dans POUGENS
Pour une plaisanterie, en vérité, ce n'est pas la peine de me charger du rôle infâme de délateur , MARMONT. , Mém. VI
Faisons-nous délateur pour nous rendre innocent , IMBERT , Jaloux sans amour, IV, 11
En vain sur son crédit un délateur s'appuie ; Sous son bonnet carré, que ma main jette à bas, Je découvre en riant la tête de Midas , VOLT. , Epît. 83
3Terme de législation pénale. Celui qui porte à la connaissance de la justice un crime ou un délit ; ce qui, dans ce sens, est exempt de toute idée déshonorante. On dit plutôt aujourd'hui dénonciateur. 4Adjectivement.
Témoin muet, mais sûr, d'un forfait exécrable, Le glaive délateur reste aux mains du coupable , DELRIEU , Artaxerce, IV, 8
Toutes les passions devinrent également délatrices, également écoutées , RAYNAL , Hist. phil. VIII, 31
XVIe s.
Thucidides n'a point nommé, qui furent les delateurs , AMYOT , Alc. 36
Lat. delator, de de, et latum, supin de ferre, porter.