delacer

Prononciation : dé-la-sé. Le c prend une cédille devant a et o : délaçant, délaçons
Nature : v. a.

1Relâcher ou retirer un lacet. Délacer un brodequin. Défaire le lacet du corset d'une femme.
Voulez-vous que l'on vous délace ? , MOL. , Crit. 3
On avait mis la demoiselle sur le lit de la tourière, et nous la délacions, cette tourière et moi, pour lui faciliter la respiration , MARIVAUX , Marianne, 7e part.
Terme de marine. Délacer une bonnette, la détacher de bord inférieur d'une autre voile.
2Se délacer, v. réfl. N'être plus lacé. Mon brodequin se délace. Se débarrasser d'un corset lacé. Cette dame eut besoin de se délacer. XIe s.
Son haume ad or [il] lui deslaçat du chef [de la tête] , Ch. de Rol. CLIX
XIIe s.
Là le desarment li baron qui l'ont chier ; Il li deslacent son vert elme à or mier [pur] , Raoul de C. 62
XIIIe s.
Or dont, dist Renart, vien avant, Si me deslace tout avant De ton reseus [réseau] qui trop me grieve , Ren. 5294
XVIe s.
Onde pour ma flamme esteindre, Mains pour mes noeuds delacer , DU BELLAY , VII, 21, verso.
Il entra en une chambre et deslaça le corps de sa cuirasse , AMYOT , Ant. 99
Dé.... préfixe, et lacer ; provenç. deslassar, deslasar ; ital. dilacciare.