delabrement

Prononciation : dé-la-bre-man
Nature : s. m.

1État de ruine, d'usure. Délabrement d'un édifice, d'un vêtement.
Les précautions avec lesquelles il avait coutume de déguiser le délabrement de son équipage , MONTESQ. , Lett. pers. 45
2Affaiblissement, dépérissement. Le délabrement de la santé. Mauvais état. Le délabrement de ses affaires.
Ces papiers me seront très utiles dans le délabrement des affaires de M. le duc de Virtemberg , VOLT. , Lett. Damilaville, 2 nov. 1767
Malgré le délabrement du crédit attaqué et presque détruit par tous les retranchements de capitaux et d'intérêts , NECKER , Compte rendu au Roi, janv. 1781, p. 7
Délabrer.