degriser

Prononciation : dé-gri-zé
Nature : v. a.

1Faire passer l'ivresse. Le sommeil l'a dégrisé. 2Fig. et familièrement, détruire des illusions, des espérances conçues trop vite. Cet échec l'a un peu dégrisé.
Les bravos retentissaient ; Lambel était enthousiasmé de ces acclamations ; Cromwell, pour dégriser son ami, lui dit : On nous applaudirait bien davantage, si nous allions à l'échafaud , MIRABEAU , Collection, t. V, p. 465
Eh ! eh ! notre ami, cela vous contrarie et vous dégrise un peu , BEAUMARCHAIS , Barb. de Sév. II, 14
3Se dégriser, v. réfl. Cesser d'être gris, un peu ivre. Laissez-lui le temps de se dégriser. Fig. Perdre des espérances trop vite conçues. XVIe s.
Les hommes qui s'estimoient le plus de loin se degrisent souvent les uns des autres en s'approchant , MONT. , dans le Dict. de DOCHEZ.
Dé.... préfixe, et griser.