degenerer

Prononciation : dé-jé-né-ré. La syllabe né prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette : je dégénère,
Nature : v. n.

1Se détériorer avec le temps, en parlant de ce qui a vie ou de ce qui est assimilé aux êtres vivants. Le blé dégénère dans un mauvais terrain. Dans certaines circonstances, les races périssent ou dégénèrent.
La chèvre y a beaucoup leussi, mais la brebis a dégénéré, et sa toison est extrêmement grossière , RAYNAL , Hist. phil. VII, 28
Les grains les plus heureux.... Dégénèrent enfin, si l'homme avec prudence Tous les ans ne choisit la plus belle semence , DELILLE , Georg. I
2S'écarter en mal, de l'origine dont on sort, du point où l'on est, en parlant des personnes. Dégénérer de ses ancêtres.
Dégénérer de la piété de ses ancêtres , PATRU , Plaidoyer 15, dans RICHELET
.... Le fils dégénère Qui survit un moment à l'honneur de son père , CORN. , Cid, II, 2
Dégénérons, mon coeur, d'un si vertueux père , CORN. , Hor. IV, 4
Ces neveux qui peut-être auront peine à les suivre.... Et n'en auront le sang que pour dégénérer , CORN. , Suréna, I, 3
On eut soin d'empêcher qu'une indigne maîtresse Ne fît en ses enfants dégénérer son sang , LA FONT. , Fab. VIII, 23
Il est impossible de dégénérer de la vraie religion sans dégénérer de la vraie probité , BOURDAL. , Carême, II, Relig. et prob. p. 213
Les Grecs dégénèrent de cette merveilleuse simplicité , FÉN. , Tél. XVII
Ces hommes qui paraissent avoir dégénéré de l'espèce humaine , BUFFON , De l'homme, Variétés. Dégénérer dans l'esprit de quelqu'un, perdre de l'estime qu'il avait pour nous.
Timante, toujours le même et sans rien perdre de ce mérite qui lui a attiré la première fois de la réputation et des récompenses, ne laissait pas de dégénérer dans l'esprit des courtisans.... il lui fallait cette pension ou ce nouveau poste.... , LA BRUY. , VIII
Se dit aussi des choses qui se détériorent.
Avant que les moeurs des chrétiens eussent dégénéré , MASS. , Car. Pet. nombre des élus.
C'est le sort ordinaire des choses humaines, quand elles sont parvenues à leur plus grande perfection, d'en déchoir bientôt et d'aller toujours après en dégénérant , ROLLIN , Hist. anc. XXV, III, art. 2
Ses moeurs avaient surtout dégénéré dans le climat voluptueux des Indes , RAYNAL , Hist. phil. IV, 24
3Dégénérer en, changer de bien en mal, de mal en pis, ou, quelquefois seulement, passer d'une manière d'être à une autre.
Ces gens avant l'hymen si fâcheux et critiques Dégénèrent souvent en maris pacifiques , MOL. , Dépit. am. V, 9
Sa piété dégénère en idolâtrie , BOSSUET , Hist. I, 6
Ils empêchèrent que la liberté ne dégénérât en licence , BOSSUET , Hist. III, 5
La crainte de fâcher dégénère en faiblesse , BOSSUET , Polit.
Plusieurs disaient, pour sonder les esprits, que l'État monarchique était préférable à une république qui était dégénérée en pure anarchie , VERTOT , Révol. rom. liv. XIII, p. 251
La beauté de votre argent s'est changée en boue, et la force de votre vin a dégénéré en la faiblesse de l'eau , MASS. , Car. Enf. prod.
La fête de St Léonce, évêque d'Hippone, étant proche, le peuple murmurait de ce qu'on voulait l'empêcher de la célébrer avec les réjouissances ordinaires, c'est-à-dire de faire dans l'église des festins qui dégénéraient en ivrogneries et en débauches , ROLLIN , Traité des Ét. IV, ch. 2
Une guerre de plume entre tant de partis, pendant que l'État était occupé de grandes choses, et que le gouvernement était tout-puissant, ne pouvait devenir en peu d'années qu'une occupation de gens oisifs, qui dégénère tôt ou tard en indifférence , VOLT. , Louis XIV, 36 On dit quelquefois, bien que moins souvent, dégénérer dans, au lieu de dégénérer en.
La charité ne doit point dégénérer dans une tolérance aveugle et pusillanime , BOURD. , Pensées, t. II, p. 473
4Terme de médecine. Se changer en une maladie plus ou moins violente. Son rhume a dégénéré en catarrhe. Terme d'anatomie pathologique. Dans certaines paralysies, les muscles dégénèrent en une substance graisseuse. 1. Dégénérer se conjugue avec l'auxiliaire avoir, quand il exprime l'action : ces grains ont dégénéré rapidement ; avec l'auxiliaire être quand il marque l'état : ces graines sont dégénérées depuis longtemps. 2. Dégénérer prend la préposition de quand nous voulons marquer l'origine dont on s'est écarté ; et la préposition en, quand nous voulons marquer l'imperfection dans laquelle une chose est tombée. XVIe s.
Ceste glande s'aposteme et ulcere, et quelquefois se degenere en fistule , PARÉ , XV, 16
Lat. degenerare, de de, et genus, genre : sortir de son genre, de son espèce.