defricher

Prononciation : dé-fri-ché
Nature : v. a.

1Mettre en culture ce qui était en friche.
À condition qu'ils y prendraient des terres à défricher , FÉN. , Tél. XI
Défrichez cette terre sauvage , FÉN. , ib. I
Malheureusement on ignorait encore que défricher des terres en Amérique était l'unique moyen de les rendre utiles, et que ce succès ne pouvait être que l'ouvrage du commerce ouvert à tous les citoyens sous la protection du gouvernement , RAYNAL , Hist. phil. IX, 10
Leur main défrichera, laborieuse et pure, Ces landes, ces déserts qui dorment sans culture , LEMERC. , Bruneh. I, 2 Fig.
Le royaume de Dieu est un champ qu'il faut défricher , MASS. , Avent. Affl.
Et ceux qui, de nos arts utiles inventeurs, Ont défriché la vie et cultivé les moeurs , DELILLE , Énéide, VI
2Fig. Éclaircir une chose embrouillée, difficile ; commencer à cultiver, expliquer, rendre plus facile. Les premiers qui défrichèrent la littérature sanscrite.
Ils [ceux qui sont chargés des recherches de noblesse] dépêchent besogne, leurs secrétaires la défrichent , SAINT-SIMON , 143, 82
Revenez-donc nous défricher le poëte le plus intéressant de l'antiquité , DIDER. , Lett. à Galiani.
XVe s.
Aussi venoient courir à Mante chascun jour, et eulx embuscher sur les chemins bien vingt ou trente, pour les Francoys là desfricher [dévaliser] , MARTIAL DE PARIS , Vig. de Charles VII, t. I, p. 13, dans LACURNE
Sont tenus les dits preneurs de deffricher et labourer toutes les dites terres, et, icelles deffrichées, les tenir de là en avant en bon et suffisant labour , DU CANGE , derodere.
XVIe s.
Je pense avoir esté le premier des nostres qui ait defriché plusieurs anciennetés obscures de cette France , PASQUIER , dans le Dict. de DOCHEZ.
Dé.... préfixe, et friche ; Berry, défreûcher.