defiguration

Prononciation : dé-fi-gu-ra-sion
Nature : s. f.

Action de défigurer ; état de ce qui est défiguré.
La défiguration des corps et des visages, aggravée encore, depuis l'accident, par le travail de la décomposition..., ne permettait d'obtenir que des images informes... , Extr. du Mémorial de la Loire, dans Journ. offic. 11 fév. 1876, p. 1162, 3e col. Fig.
Le scandale qui résultait pour les faibles d'une semblable défiguration de la religion , ALEX. VINET , dans EUG. RAMBERT, Alex. Vinet, Hist. de sa vie et de ses ouvrages, 2e éd. Lausanne, 1875
XVIe s.
Les chirurgiens ayant veues les playes ou blessures de tel navré, afferment et declarent le peril où il est constitué, soit de mort, deffiguration, affoleure ou autre debilitation , Coust. gener. t. II, p. 1944
Défigurer. Ce néologisme est le pendant du défigurement de Mme de Sévigné, autre néologisme, vieux de deux cents ans.