defavoriser

Prononciation : dé-fa-vo-ri-zé
Nature : v. a.

Mettre en défaveur.
Jacques [Sobieski] l'aîné était fort mal avec elle [la reine], mais il était né avant l'élection de son père, ce qui le défavorisait fort , SAINT-SIMON , 42, 244
Les idées si fausses, mais si fort reçues, qui défavorisaient celui à qui, de droit et de nécessité inévitable, les rênes de l'État se trouveraient dévolues.... , SAINT-SIMON , 364, 57
XVIe s.
Ceux desquels la cause n'est guere bonne, plus de besoin ont-ils d'artificieux langage pour pallier ce qui, estant descouvert, la rendroit desfavorisée , LANOUE , 556
Que ce seroit un acte qui porteroit quelque tesmoignage de lascheté, et qui deffavoriseroit grandement les affaires de ceux de la religion , LANOUE , 559
Villegagnon, defavorisé en France par la querelle qu'il eut avec le capitaine de Breu , D'AUB. , Hist. I, 41
Tout cela defavorisant cette beauté par laquelle elle plaidoit mieux sa cause aux yeux qu'aux aureilles , D'AUB. , ib. I, 259
Les harquebusiers de la courtine defavorisoient les liguez en quelque façon , D'AUB. , ib. III, 269
À ces pensées j'adjouste la fascheuse mort de Sponde, desfavorisé du roy aussitost qu'il fut converty , D'AUB. , Sancy, IX
Par terre, il n'y avoit ordre de le retirer, pour estre nos affaires en Italie trop desfavorisées , M. DU BELLAY , 121
La fortune joue son jeu, comme il lui plaist favoriser et defavoriser les gens , BRANT. , Mandruzzo.
Nos courtisans, deux jours après qu'ils sont defavorisés , DES ACCORDS , Bigarr. Contrepeteries.
Que messieurs de Guise n'ayent pas cest honneur d'estre auprès du roi et de vous, pour desfavoriser ma cause , CONDÉ , Mémoires, p. 594
Dé.... préfixe, et favoriser.