dedoubler

Prononciation : dé-dou-blé
Nature : v. a.

1Défaire le double. Cette serviette est pliée en double ; dédoublez-la. 2Terme de marine. Enlever le doublage d'un bâtiment. Défaire plusieurs tours des rabans qui tiennent les voiles fermées. 3Terme de guerre. Dédoubler les rangs, faire mettre sur un seul rang des soldats placés sur deux rangs.
Cyrus dédoubla les files de son infanterie, et la mit sur douze de hauteur seulement , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. II, p. 206, dans POUGENS
4Partager en deux. Dédoubler un bataillon, une classe de collége. Terme de chimie. Dédoubler une substance, la résoudre en deux autres par la catalyse. Terme de maçon. Dédoubler une pierre, la partager en deux dans toute sa longueur. 5Ôter la doublure. Dédoubler un habit. 6Se dédoubler, v. réfl. Perdre sa doublure. Cette garniture s'est dédoublée. Devenir moindre de moitié. Tous les régiments s'étaient dédoublés. Se partager en deux substances par la catalyse. Se dédoubler, en parlant d'une pierre, être partagée en deux. Dé.... préfixe, et doubler. DÉDOUBLER. Ajoutez : 6Couper d'eau des vins préalablement vinés.
On vine les vins, et, quand ils sont rendus dans les grandes villes, on les dédouble , Journ. offic. 2 août 1872, p. 5310, 2e col.
7Terme de lapidaire.
Couper la pierre sur champ, dans la partie la plus faible, absolument comme si on voulait dédoubler une pièce de monnaie pour en avoir la face et la pile séparément , CHRITEN , Art du lapidaire, p. 479