decreter

Prononciation : dé-kré-té. La syllabe cré prend un accent grave quand la syllabe qui suit est muette ; l'Académie ne
Nature : v. a.

1Ordonner par un décret. Décréter une levée en masse. 2Lancer un décret contre quelqu'un.
Ils ont décrété d'ajournement personnel M. Roblin , BOSSUET , Lettr. quiét. 68
Ainsi en décrétant le cardinal de Bouillon et en donnant ordre qu'on le mît dans les prisons de la conciergerie.... , VOLT. , Louis XIV, 33
La duchesse de Bouillon ne fut décrétée que d'ajournement personnel , VOLT. , ib. 26
Quand on décrète un homme de prise de corps, l'usage est de saisir ses papiers, de mettre le scellé sur ses effets ou d'en faire l'inventaire , J. J. ROUSS. , Confess. X
Ces cours décrétèrent le nonce lui-même d'ajournement personnel et ensuite de prise de corps , ANQUET. , Ligue, III, p. 178
Si vous songez, messieurs, quel rang occupait la littérature au XVIIIe siècle, combien on ménageait Voltaire, même en décrétant ses livres.... , VILLEMAIN , Litt. fr. XVIIIe siècle, 2e part. 2e leçon. Absolument. Décréter contre quelqu'un.
On pourrait bien punir ces paroles infâmes, Ma mie ; et l'on décrète aussi contre les femmes , MOL. , Tart. V, 4
L'affaire des deux mille écus va mal, monsieur, on décrète , DANCOURT , Bourg. à la mode, II, 2
Rendre des décrets.
Lui seul des tribunaux fait pencher la balance, Le sénat le contemple et décrète en silence , M. J. CHÉN. , Tibère, I, 1
3Anciennement, faire vendre par arrêt de justice. Décréter une propriété, une maison. XVIe s.
Ils se feirent decreter par les voix du peuple les provinces de la Syrie et des Hespagnes , AMYOT , Crass. 29
Décret.