decrepitude

Prononciation : dé-kré-pi-tu-d'
Nature : s. f.

Dernier terme de la vieillesse, période de la vie humaine qui, dans la classification physiologique des âges, commence vers quatre-vingts ans et qui, commençant un peu plus tôt ou un peu plus tard, se caractérise par une altération profonde de la forme humaine.
Mes sentiments pour vous ne se ressentent point de ma décrépitude , VOLT. , Lett. Chabanon, 8 janv. 1776
La caducité commence à l'âge de soixante et dix ans ; elle va toujours en augmentant, la décrépitude suit , BUFF. , De la vieillesse et de la mort
Parmi ces êtres éphémères se doivent voir des jeunesses d'un matin et des décrépitudes d'un jour , BERN. DE ST-P. , 1re Étude.
XVe s.
De ma joesnece jusques à la vieillesse et à la decrepitude ne me vueilles mie faillir , Chasse de Gaston Phebus, ms. p. 404, dans LACURNE
XVIe s.
En decrepitude le corps est fort appesanti , PARÉ , Introd. 5
La philosophie a des discours pour la naissance des hommes comme pour la decrepitude , MONT. , I, 180
DÉCRÉPITUDE, CADUCITÉ, VIEILLESSE. La vieillesse n'indique que l'âge. De là vient qu'on dit un beau vieillard. Maynard a fait une très belle élégie, intitulée la Belle Vieille, et Scribe a fait une comédie intitulée la Grand'mère, qui roulent sur l'amour des jeunes gens pour des vieilles. Caducité est un terme général qui n'indique que la décadence, l'abaissement des facultés ou de la beauté au moment où ils deviennent sensibles. La décrépitude en est le terme ; c'est ce qui justifie le mot de Voltaire ci-dessus à la fin de l'article DÉCRÉPIT. Décrépit ; provenç. decrepitut ; espagn. decrepitud. DÉCRÉPITUDE. Ajoutez : - REM. Ce mot semblait étrange à Balzac : Si, pour entendre une langue, il en fallait apprendre deux, et que l'anxiété, la décrépitude et les irritaments du désespoir me fussent des paroles familières, Lett. du 25 fév. 1624. Il est cependant bien antérieur à l'époque de Balzac.