deconvenue

Prononciation : dé-kon-ve-nue
Nature : s. f.

Mauvais succès qui fait que notre attente ne s'accomplit pas.
....Sans me plaindre en ma déconvenue , RÉGNIER , Sat. II
Il mourait d'envie de me conter sa déconvenue , SÉV. , 37
Voyez, s'il vous plaît, quelle est ma déconvenue (car ce terme est très bon) , VOLT. , Préf. de Cath. Vadé.
Oubliez-vous votre déconvenue ? Dans notre lutte au pied du mont Ida Je vous vainquis, et pourtant j'étais nue , MILLEV. , la Défaite.
XIIe s.
Kar grevus lui semblad à mustrer à la pulcele nule descuvenue , Rois, 162
XIIIe s.
Diex ! font-il, come a [il y] ci laide disconvenue , Berte, CII
Sa garison [provisions] a despendue, Ce fu mortel desconvenue , Ren. 752
Puis dist en bas tot coiement : à droit ai-je desconvenue ; Trop vos ai loiauté tenue , Ren. 3823
Sire, or poez vos savoir que madame est sage et leiaus, quant de si grant desconvenue ne vous osa mentir , Merlin f° 67, recto
XVIe s.
Quand Son Altesse en sceut la desconvenue, elle en cuyda mourir de raige et de despit , CARL. , V, 16
Sans attendre qu'il le priast ne qu'il luy parlast de sa desconvenue, il le recueillit en sa navire , AMYOT , Pomp. 104
Dé.... préfixe, et convenir : ce qui ne convient pas, mauvaise aventure.