decombres

Prononciation : dé-kon-br'
Nature : s. m. plur.

Matériaux brisés qui demeurent après qu'un bâtiment est démoli.
Ils [les Russes] ne nous ont laissé que des décombres [à Moscou], mais nous y sommes tranquilles , SÉGUR , Hist. de Napol. VIII, 11
Ce sont [les montagnes] les monuments qu'a laissés la nature, D'un monde qui n'est plus décombres orgueilleux , MASSON , Helvét. II Terres et graviers qu'on tire de dessus une carrière pour aller jusqu'à la bonne couche. Fig. Les décombres qu'une révolution laisse après elle.
DÉCOMBRES, RUINES. Les décombres sont l'amas des matériaux d'un édifice qu'on a démoli ou qui s'est écroulé ; amas toujours destiné à être enlevé. Les ruines sont les restes d'un édifice que le temps a endommagé ; restes abandonnés à eux-mêmes ou respectés comme un monument. Dé.... préfixe, et combre, qui vient de cumulus, tas ; portug. combro ; bas-lat. combrus. DÉCOMBRES. Fig. Ajoutez :
L'esprit des temps passés, errant sur leurs décombres, Jette au gouffre éternel tes anges mutilés , A. DE MUSSET , Rolla.