decollation

Prononciation : dé-ko-la-sion ; l'Académie dit qu'on prononce les deux ll ; mais cette prononciation, qui n'est pas
Nature : s. f.

Action de décoller, de couper le cou.
Icare audacieux, téméraire Ixion, Je te juge et condamne à décollation , SCARRON , D. Japhet, III, 4 Il sert à désigner le martyre de saint Jean-Baptiste.
Une tapisserie de la décollation de saint Jean-Baptiste , SÉV. , 587
Terme de chirurgie. Séparation de la tête du foetus d'avec le tronc qui reste engagé dans la matrice.
XVe s.
Il fut jugé à estre decolé ; et cependant qu'on le menoit à sa decolation sur une charrette et seant sur une planche.... , FROISS. , liv. II, p. 233, dans LACURNE
Lat. decollatio, de decollare (voy. DÉCOLLER 1).