declore

Prononciation : dé-klo-r'. Verbe défectif n'ayant que les temps et les personnes qui suivent : je déclos, tu déclos,
Nature : v. a.

Ôter la clôture. Déclore un jardin. Droit de déclore, droit d'ôter la clôture, à l'effet de passer lorsque le chemin est impraticable. Terme de pêche. Déclore une bourdigue, ôter, pour laisser un libre passage aux poissons, les roseaux mis à l'entrée des filets. Fig.
Peut-être n'avais-je plus cette innocence qui nous fait un charme de tout ; le temps commençait à la déclore , CHATEAUB. , Mém. t. I, p. 171
XIe s.
L'escut [il] lui freint, et l'haubert lui desclot , Ch. de Rol. XCI
Après [il] lui a sa bronie desclose , ib. CXXI
E la veie desclose e l'ire Deu mustrée , Th. le mart 153
E tut destruierai jesque al chien, e l'enclos e le desclos e le très petit e le grant , Rois, 292
XIIIe s.
Mais puis leur fait-il si desclore leur aumaire [armoire].... , Berte, LXIX
Jà por nomer vilaine chose Ne doit ta bouche estre desclose , la Rose, 2222
Et s'il à autre chose tent, Ne m'en desclot il mie tant, Mes bien vous i poés fier , ib. 12840
Quant j'aurai les lices descloses , ib. 20948
À li m'en vins grant aleüre [train], Si li desclos l'encloeüre [embarras], Dont ge me sentoie encloé , ib. 3122
Et se il avient que la carelle [querelle] seit de heritage dedenz ville close ou desclose , Ass. de J. 63
Vos creez miex en juerie [juiverie], Qui la verité dire en ose, Qu'en celui qui par seignorie A la porte d'enfer desclose , RUTEB. , 216
XVIe s.
Mignonne, allons voir si la rose Qui ce matin avoit desclose Sa robe de pourpre au soleil, A point perdu ceste vesprée Les plis de sa robe pourprée , RONS. , 383
Dé.... préfixe, et clore ; provenç. desclaure ; ital. dischiudere.