decembre

Prononciation : dé-san-br'
Nature : s. m.

Le douzième et dernier mois de notre année.
Quand on est une fois rangé à la campagne, les mois de novembre et de décembre n'y sont point difficiles à passer , SÉV. , 7 déc. 1689
....Compare prix pour prix Les étrennes d'un juge à celles d'un marquis ; Attends que nous soyons à la fin de décembre , RAC. , Plaid. I, 4 Poétiquement, les années.
Le centième décembre a les plaines ternies, Et le centième avril les a peintes de fleurs, Depuis que parmi nous leurs brutales manies Ne causent que des pleurs , MALH. , II, 12
Poétiquement encore, la mauvaise saison.
Mais qui fait enfler la Sambre, Sous les Gémeaux effrayés ? Des froids torrents de décembre Les champs partout sont noyés , BOILEAU , Ode sur la prise de Namur (Cette prise eut lieu en juin comme l'expriment les Gémeaux. Décembre indique ici les grandes pluies qui tombèrent alors).
Bourguig. décambe ; du latin december. ainsi dit de decem, dix, parce que, dans l'ancienne année latine, qui, commençant au mois de Mars, n'avait que dix mois, décembre était le dixième et dernier.