debrouiller

Prononciation : dé-brou-llé, ll mouillées, et non dé-brou-yé
Nature : v. a.

1Démêler ce qui est embrouillé. Débrouiller du fil, de la soie. 2Mettre en ordre ce qui était en confusion. Débrouiller des papiers, des pièces. 3Fig. Tirer hors de la confusion.
Débrouillons ce mystère et sachons notre sort , MOL. , Amph. III, 4
Rien ne lui put débrouiller le mystère , LA FONT. , Conf.
Pour moi, je suis persuadée que le roi, c'est-à-dire Dieu par lui surmontera tous ses ennemis, et débrouillera tous les nuages qui paraissaient si noirs et si prêts à fondre sur nous , SÉV. , 30 mars 1689
Il débrouillera tout ce mélange de passion et de raison, il séparera l'une d'avec l'autre , BOURDAL. , Jugem. dern. 1er avent, p. 80
Il n'y a donc qu'à débrouiller le revenu de chacun, afin de voir comment il doit être taxé , VAUBAN. , Dîme, p. 67V
illon sut le premier, dans ces siècles grossiers, Débrouiller l'art confus de nos vieux romanciers , BOILEAU , Art p. I
Il est instruit de la guerre des géants ; il débrouille même l'horrible chaos des deux empires, le babylonien et l'assyrien ; il connaît à fond les Égyptiens et leurs dynasties , LA BRUY. , V
Tout s'arrange, et l'être suprême D'un mot débrouille ce chaos , LAMOTTE , Odes, t. I, p. 129, dans POUGENS
Les notions et les principes qu'un dictionnaire ne peut débrouiller à chaque mot , D'OLIV. , Préface
S'il veut débrouiller l'antiquité de sa noblesse qui remonte aux temps les plus reculés, il enverra chercher un bénédictin , VOLT. , Jeannot et Colin.
4Ôter ce qui brouille, ce qui rend terne ou trouble.
Pour animer ses yeux et débrouiller ses traits, il fallait qu'il parlât , MARMONT. , Mém. liv. VI, t. II, p. 113, dans POUGENS
5Se débrouiller, v. réfl. Devenir moins confus, plus facile à comprendre. Le sens de cette phrase se débrouille. Les affaires se débrouilleront.
Un embarras qui a continué et qui ne s'est pu débrouiller , PASC. , dans COUSIN Terme de marine. Se débrouiller, se dit du temps qui s'embellit.
Le ciel commença à se débrouiller et nous fit voir de plus belles apparences que jamais , VOIT. , Lett. 61
Familièrement. Laissons-le se débrouiller, laissons-le se tirer comme il pourra de l'embarras où il est. Se débrouiller, se dit aussi de l'intelligence qui vient à mesure que l'on s'instruit ou que l'on gagne de l'expérience. Cet enfant se débrouille peu à peu.
Les hommes regardent les lumières involontaires [de ceux qui leur rendent un service] comme une injure, et le tout de bonne foi, sans connaître leur injustice ; car ils ne se débrouillent pas jusque-là , MARIVAUX , Marianne, 5e partie.
Avec suppression du pronom personnel.
Je crois que vous vous divertissez à voir débrouiller leur petite raison , SÉV. , 12 juin 1675
XVIe s.
Sa pensée desbrouillée et desbandée [libre, à l'aise] , MONT. , I, 94
[Dieu] Debrouilla ce caos, où d'une horrible guerre Ensemble combattoient le feu, l'onde, la terre , DU BELLAY , III, 64, verso.
Dé.... préfixe, et brouiller.