debouter

Prononciation : dé-bou-té
Nature : v. a.

Terme de procédure. Déclarer par arrêt une personne déchue d'une demande. Le tribunal l'a débouté de sa demande. XIIe s.
Mielz valt fiz à vilain qui est prouz e senez, Que ne fait gentilz huem failliz e debutez , Th. le mart. 63
XIIIe s.
Et si porroit estre deboutés par l'autre partie de l'office du juge en cele querele , BEAUMANOIR , 35
Tout chil qui poent estre debouté por vilain cas de crieme de tesmongnage porter, poent et doivent estre debouté d'avocations , BEAUMANOIR , V, 13
Se li peres estoit chevaliers et il espousoit une serve, si seroient tuit li enfant serf qu'il aroit de li, et seroient li enfant debouté de gentillece , BEAUMANOIR , XLV, 15
Or veons comment cil contre qui on veut prover, se pot deffendre et debouter le [la] proeve par le [la] quele on veut prover contre li , BEAUMANOIR , XXXIX, 22
Cels qui ont les cuers purs et mont Doivent tuit deguerpir le mont [le monde] Et debouter ; Car trop covient à redouter Les ordures à raconter Que chascuns conte , RUTEB. , II, 1
XIVe s.
Qui monstre bonne chiere, à moitiet est sauvez ; Et li chetis couars est adès deboutez , Baud. de Seb. VIII, 436
XVe s.
Celle noble dame [Isabelle d'Angleterre] qui dechassée et deboutée estoit hors de son pays , FROISS. , I, I, 16
Donc quand iceluy seigneur se vit ainsi debouter de son heritaige par ses mauvais subjects , Bouciq. III, ch. 6
Laquelle fille la royne Ysabele, seur dudit roi Henry, deboutoit de la succession de Castille, disant que la mere l'avoit conceue en adultere , COMM. , V, 7
XVIe s.
Craignant que sa fille n'eust des enfans qui le peussent un jour debouter du royaume, il la rendit religieuse à Vesta , AMYOT , Rom. 4
La nouvelle n'estoyt pas vraye, mais M. Valerius l'avoit controuvée pour le cuider deboutter de ceste dedication , AMYOT , Publ. 27
Porsenna feit assaillir le mont de Janiculum si vivement que les gardes que l'on y avoit mis en furent deboutés , AMYOT , ib. 32
Ilz avoient l'authorité de debouter et priver un senateur du senat , AMYOT , Caton, 32
Dé.... préfixe, et bouter ; provenç. debotar ; ital. dibottare. Débouter, c'est proprement bouter de.... jeter hors.