deboiter

Prononciation : dé-boî-té
Nature : v. a.

1Faire sortir un os de son articulation. Il tomba de cheval et se déboîta le bras. 2Démonter, déjoindre. Déboîter une porte, une cloison. Terme d'hydraulique. Séparer des tuyaux entrés l'un dans l'autre. 3Se déboîter, v. réfl. Sortir de son articulation, de son agencement. Les os ne se déboîtent pas sans beaucoup de douleur. Cette table se deboîte.
Il arriva quelque temps après que Darius, étant tombé de son cheval à la chasse, se donna une violente entorse au pied, et que son talon se déboîta , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. III, p. 56, dans POUGENS
XVIe s.
Par le chemin on voyoit ordinairement valets portez par terre, chevaux esboitez et recreus, malles renversées , LANOUE , 555
Ceux qui sont bien charnus et gras, leurs os ne se deboëttent pas si aisement , PARÉ , XIV, 5
Remettre en leur naturel les joinctes des membres denouez et deboitez , AMYOT , Cimon et Lucull. 5
Dé.... préfixe, et boîte au sens d'articulation.