deblayer

Prononciation : dé-blè-ié
Nature : v. a.

1ôter, enlever des terres, des décombres.
C'est lord Elgin qui a fait ouvrir ce monument et déblayer les terres , CHATEAUB. , Itin. 233
2Débarrasser un lieu des objets qui l'encombrent. Déblayer une maison, une cour. Fig. Déblayer le terrain, aplanir les difficultés. 3Se déblayer, v. réfl. Être déblayé. Ces décombres se déblayeront peu à peu. XIVe s.
Le droit que nous avons, et poons avoir de desblaver et de oster tous les empeschemens qui se feroient tant es voieries comme es chemins.... , DU CANGE , debladire.
Ichils chevaliers a promis à icelle rente warandir, delivrer, defendre et desblaer envers tous , DU CANGE , ib.
Le supliant, pour icelles terres desblaver et despoillier en la messon [moisson], ayant envoyé faussilleurs pour faussillier son blef , DU CANGE , ib.
Picard, déblaver, ôter les blés coupés et débarrasser ; du bas-latin debladire ou debladare, de de, et bladum, blé (voy. BLÉ) : proprement ôter le blé coupé, puis débarrasser.