debarrasser

Prononciation : dé-ba-ra-sé
Nature : v. a.

1Ôter ce qui embarrasse, au propre et au figuré. Débarrasser la voie publique. Cette nouvelle l'a débarrassé d'une grande inquiétude.
Mais je veux de mon doute être débarrassée , RAC. , Athal. II, 6
Il ne fallait sans doute que l'embarras d'un défilé, quelques marches forcées ou une boutade de cosaques, pour nous débarrasser de tout cet attirail [les bagages de l'armée sortant de Moscou] ; mais le sort ou l'ennemi avaient seuls le droit de nous alléger ainsi , SÉGUR , Hist. de Nap. IX, 1 Par plaisanterie. Des voleurs le débarrassèrent de son argent.
Considérez que nos guerres civiles avaient fait verser en France les trésors du Mexique, lorsque Philippe II voulait acheter la France, et que depuis ce temps-là les guerres étrangères nous ont débarrassés de la moitié de notre argent , VOLT. , l'H. aux 40 écus, Préambule.
Débarrasser de quelqu'un, délivrer de quelqu'un en l'écartant, l'éloignant ou même le faisant mourir.
2Se débarrasser, v. réfl. Se délivrer de ce qui embarrasse. Se débarrasser de ses créanciers.
Et se débarrasser du fatal vêtement , LEMERC. , Électre, II, 4
Heureuse donc et infiniment heureuse la puissance qui, la première, se débarrassera des entraves, des taxes, des prohibitions qui arrêtent et oppriment partout le commerce , RAYNAL , Hist. phil. XIX, 6 Se débarrasser de quelqu'un, éloigner de soi quelqu'un qui gêne ou est à charge, et aussi le faire mourir.
Débarras.