CLUB

Prononciation : klub ; quelques-uns prononcent klob ou kleub, ce qui est à peu près la prononciation anglaise, d'aut
Nature : s. m.

1En Angleterre, ancienne définition du mot club donnée par Johnson et qui est vraie pour ce temps-là : une assemblée de bons camarades qui se réunissent sous certaines conditions. Aujourd'hui un véritable ménage aristocratique, c'est-à-dire une maison splendide tenue au nom d'une association de personnes riches. 2En France, réunion formée entre gens qui s'associent pour quelque but commun. Le jockey-club. 3Société où l'on s'entretient des affaires publiques. Le club des Jacobins. Plus spécialement, association politique qui se réunit publiquement et qui est, en quelque sorte, en permanence.
Dans les clubs ébranlés par leurs rauques accents Il laisse s'enrouer leurs gosiers glapissants , DELILLE , Conversation, III
Par extension, association qui professe des opinions exaltées et violentes. La domination des clubs.
Angl. club, réunion, proprement massue, dénomination prise des premières luttes entre les têtes rondes et les cavaliers, les assemblées populaires s'étant faites pour terrasser les adversaires. D'après Skinner, au contraire, club vient de l'anglo-saxon cleafan, diviser, parce que les dépenses se divisaient par portions égales entre les confrères. Le mot club ne paraît que chez les essayists du temps de la reine Anne, mais il est plus ancien.