CLAVIER

Prononciation : kla-vié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : les claviers et.... dites : les kla-vié-z e
Nature : s. m.

1Petite chaîne ou anneau de fer pour réunir les clefs. Anciennement, le clavier faisait partie de la parure des femmes. 2Terme de musique. Assemblage des touches de certains instruments, le piano, l'orgue, la vielle, sur lesquelles on appuie les doigts pour tirer les sons.
Sur le clavier quand votre main brillante Joue avec art une pièce savante , ST-LAMBERT , Épître.
Selon les diverses façons que l'organiste remue les doigts sur le clavier , DESC. , L'homme.
Ces jours sont loin, poursuit-elle [la fée], où ton âme, Comme un clavier, modulait tous les airs , BÉRANG. , Adieu chansons.
.... Vous dont la main de flamme Fait parler au clavier la langue de votre âme , V. HUGO , F. d'automne, 34 Présenter quelqu'un au clavier, lui mettre les doigts sur le clavier, lui donner les premières leçons de piano. Savoir son clavier se dit de l'enfant qui commence à apprendre et qui sait distinguer les touches. Posséder son clavier, toucher le clavier d'une manière exercée et habile. Il y a des claviers de pédales, c'est-à-dire qui se remuent avec les pieds, dans les orgues. L'étendue d'un instrument quelconque. La portée générale, tableau indiquant les rapports des diverses clefs.
3Dans les métiers, morceau de fil de fer ou de laiton plié en anneau vers le milieu. XVIe s.
Le très glorieulx clavier [porteclefs] de paradys, sainct Pierre l'apostre de Jesucrist , JEAN D'AUTON , Annales de Louis XII, ms. f° 56, dans LACURNE
Moy je joueray sur le clavier, et feray resonner les orgues , PARÉ , t. III, p. 688
Lat. clavis, clef (voy. CLEF). Clavier, dans l'ancien français, signifiait celui qui porte les clefs ; et le clavier, dans la musique, a pris ce nom parce qu'il est la réunion des clefs.