CLAIRET

Prononciation : klê-rè
Nature : adj. m.

1D'un rouge clair, en parlant du vin.
Le suc des raisins noirs se convertit en vin clairet , DESC. , L'homme. Substantivement. Boire du clairet.
2S. m. Infusion de plantes odorantes dans du vin miellé et sucré. 3Terme de joaillier. Pierre d'une trop faible couleur. 4Terme de pêche. Maille de la partie supérieure d'un filet. XIIe s.
Li rois l'acointe del plus riche barné ; Puis le servi del vin et del claré , Raoul de C. 16
XIIIe s.
Et de l'iauve simple bevoient, Sans querre piment ne claré, N'onques ne burent vin paré , la Rose, 8419
XIVe s.
Car en che paradis est un riex [ruisseau] establis, Qui se partist en trois, en che noble pourpris ; En l'un coert li clarés, d'espisses bien garnis , Baud. de Seb. XI, 511
XVe s.
Et donnoit cette fontaine, par ses conduits, claret et piment très bon et par grands rieus , FROISS. , III, IV, 1
Et que le vin clairet, qui est de sa contrée , BASSELIN , XXVIII
Après il print les esguieres, Le vin, le clairet, l'ypocras , VILLON , Repues fr.
XVIe s.
Leur bruvage est faict de quelque racine et est de la couleur de nos vins clairets , MONT. , I, 237
Clair ; génev. claret, vin ; provenç. claret ; espagn. clarete, sorte de vin ; ital. chiaretto, clairet, claretto, sorte de vin. CLAIRET. Ajoutez : 5Locution proverbiale. Être entre le blanc et le clairet, être entre deux vins, être gris, légèrement ivre.