CITADELLE

Prononciation : si-ta-dè-l'
Nature : s. f.

Château fort qui commande une ville. La citadelle d'Anvers.
Contre les assauts d'un renard Un arbre à des dindons servait de citadelle , LA FONT. , Fabl. XII, 18 Par extension.
Et ses hardis vaisseaux, flottantes citadelles , DELILLE , cité dans BESCHERELLE
Fig. Genève fut, pendant le XVIe siècle, la citadelle du calvinisme.
XVIe s.
C'est par la pioche et par la pelle qu'on bastit et qu'on renverse les citadelles , Dicton des soldats, dans LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 163
L'invention des citadelles plus pernicieuses que profitables à l'Estat , PASQUIER , Lett. t. I, p. 280, dans LACURNE
Ital. cittadella, citadelle, proprement petite ville, diminutif de città, cité (voy. CITÉ 1).