CHEF-D'OEUVRE

Prononciation : chè-deu-vr'
Nature : s. m.

1Ouvrage que faisait un aspirant ou une aspirante pour se faire recevoir maître ou maîtresse dans le métier qu'ils avaient appris. Les jurés ou les jurées donnaient le chef-d'oeuvre à l'aspirant ou à l'aspirante, qui le devaient faire devant un certain nombre de maîtres ou de maîtresses.
Qu'il fasse toujours son chef-d'oeuvre, et que jamais il ne passe maître , J. J. ROUSS. , Ém. III
Nul artisan n'est agrégé à aucune société ni n'a ses lettres de maîtrise sans faire son chef-d'oeuvre , LA BRUY. , Préface au Disc. à l'Ac. française.
Les gens de métier font leurs chefs-d'oeuvre à jeun, mais le parasite ne vaut rien s'il n'a mangé, et il fait tous ses chefs-d'oeuvre à table , D'ABLANCOURT , Lucien, dialogue du parasite. Aujourd'hui, ouvrage auquel un ouvrier met tous ses soins, toute son habileté, pour s'en faire honneur.
2Oeuvre parfaite et très belle en son genre. Un chef-d'oeuvre d'architecture. L'homme est le chef-d'oeuvre de la nature. Les chefs-d'oeuvre de Corneille.
Mais quoi ! c'est un chef-d'oeuvre où tout mérite abonde, Un miracle du ciel, une perle du monde, Un esprit adorable à tous autres esprits , MALH. , VI, 25
On n'a guère vu jusqu'à présent un chef-d'oeuvre d'esprit qui soit l'ouvrage de plusieurs , LA BRUY. , I
L'ignorance et l'erreur à ses naissantes pièces [de Molière], En habits de marquis, en robes de comtesses, Venaient pour diffamer son chef-d'oeuvre nouveau, Et secouaient la tête à l'endroit le plus beau , BOILEAU , Ép. VII
J'ai eu soin d'avertir plusieurs fois qu'on ne doit juger les grands hommes que par leurs chefs-d'oeuvre , VOLT. , Lettr. Maillet, 20 nov. 1768
La tragédie de Macbeth qu'on regarde comme un chef-d'oeuvre de Shakspeare , VOLT. , Lettr. Duclos, 25 déc. 1761
Forçons l'antre funeste où l'on tient enfermé Ce miracle d'amour, ce chef-d'oeuvre animé , ROTROU , Antig. V, 3
3Fig. Toute oeuvre, toute action qui mérite quelque louange. C'est un chef-d'oeuvre d'avoir réconcilié ces deux adversaires.
J'ai fait un chef-d'oeuvre : j'ai été voir Mme de Ricouart , SÉV. , 505
Si vous étiez moins hasardeuse, j'aurais plus de repos ; mais vous voudrez faire des chefs-d'oeuvre, passer où jamais carrosse n'a passé , SÉV. , 135 Un chef-d'oeuvre d'habileté, de patience, une oeuvre où éclate l'habileté, la patience ; et ironiquement, un chef-d'oeuvre de malice, de bêtise, d'impertinence.
Cette harangue était un chef-d'oeuvre d'impertinence , BALZ. , dans RICHELET
Ironiquement. Un beau chef-d'oeuvre, une oeuvre, une action dont il n'y a pas lieu de se vanter. Voilà de ses chefs-d'oeuvre.
La drôlesse, un matin, s'en vint, bon jour, bonne oeuvre, Jusqu'à notre maison porter ce beau chef-d'oeuvre [un enfant trouvé] , REGNARD , Démocr. V, 5
Ils vous auront beaucoup d'obligation, et vous avez fait là un beau chef-d'oeuvre , VOLT. , Platon.
Au plur. Des chefs-d'oeuvre, c'est-à-dire des choses capitales en fait d'oeuvres.
Au pluriel, Malherbe a donné une s à chef-d'oeuvre : Tous ces chefs-d'oeuvre antiques, II, 2. En poésie, cela pourrait se dire ; car, en définitive, des chefs-d'oeuvre peuvent être considérés comme des chefs d'oeuvre en général, ou comme des chefs d'oeuvres en particulier pour chacune des opérations qui les ont produits. XIIIe s.
Se li aprentis set faire un chief d'oevre tout sus [seul] , Liv. des mét. 216
Chief de oevre de deux piaus ne doit noient , ib. 281
XVIe s.
Ung chef d'ouvraige , J. MAROT , V, 181
Françoises sont chefs d'oeuvre de nature , J. MAROT , V, 251
Tu as fait un beau chef d'oeuvre, ayant fait elire consul Lepidus le plus estourdy fol qui soit en toute ceste ville , AMYOT , Sylla, 70
Et pour ce, sire, estant ceci un chef d'oeuvre [une somme], et l'amas de tous les travaux d'un de vos serviteurs et sujects , PARÉ , Dédic.
L'ame ostée de ce beau chef d'oeuvre [le corps], ce n'est plus qu'un vaisseau plein de corruption , PARÉ , Au lecteur.
Chef, de, oeuvre.