CHAMPAGNE

Prononciation : chan-pa-gn'
Nature : s. f.

1Province de France qui produit un vin blanc et mousseux très renommé.
Aurions-nous des hôtes plus doux, Si l'Allemagne entrait chez nous ? J'aime mieux les Turcs en campagne Que de voir nos vins de Champagne Profanés par des Allemands , LA FONT. , Lett. XXIII
On a planté plus de vignes et on les a mieux travaillées : on a fait de nouveaux vins qu'on ne connaissait pas auparavant, tels que ceux de Champagne , VOLT. , Louis XIV, 30
2S. m. Le champagne, le vin de Champagne. Le champagne est un vin factice qui s'est fait d'abord avec le vin de la Champagne, plus propre en raison de sa légèreté a être travaillé de la sorte, mais qui a été imité en Bourgogne et ailleurs.
Je vide gentiment mes deux bouteilles. - Peste ! - Oui vraiment, du champagne encor, sans qu'il en reste , REGNARD , Fol. amour. III, 4
Rien qu'à voir mousser le champagne , BÉRANG. , Deo gratias.
Il faut déboucher le champagne, afin que la glace le saisisse.... Je donnais des conseils à cet imbécile de Joseph, pour glacer le vin de Champagne à point , BAYARD et DE WAILLY , le Mari à la campagne, II, 2 Champagne frappé, celui qu'on refroidit vivement à l'aide de la glace pilée mise autour de la bouteille, au moment de le boire.
Ah ! c'est qu'ici, tu vois, pas de contrainte, pas de mines renfrognées ; de la gaieté et du plaisir à discrétion ; frappez le champagne, passez le punch, commencez la valse, et vive la liberté ! , BAYARD et DE WAILLY , le Mari à la campagne, II, 6
Champagne, province de France, ainsi nommée de ce qu'elle est une plaine (voy. CAMPAGNE). Terme de teinturier. Cercle de fer, garni d'un filet, empêchant les étoffes de toucher au fond de la cuve à pastel. Terme du blason de France. L'espace, en bas, du tiers de l'écu. Usité dans cette locution : fine champagne, eau-de-vie fine de Cognac. Champagne, nom d'un village de la Charente-Inférieure.