CHAMAILLIS

Prononciation : cha-mâ-lli, ll mouillées, et non cha-mâ-yi
Nature : s. m.

1Combat.
Un carnage rapide, un ardent chamaillis Fait voir autant de morts qu'il fait voir d'assaillis , BRÉBEUF , Phars. VII Vieilli en ce sens. Ancien terme militaire. Espèce de joute en champ clos où tous les combattants se confondaient en frappant à droite et à gauche.
2En langage familier, mêlée, combat où l'on chamaille ; dispute bruyante.
Chamaillis entre les cochers, et quelques injures ; Mme d'Elboeuf, la tête à la portière, criant qu'on fît reculer , SAINT-SIMON , 243, 244
Ce chamaillis de cent propos croisés Ressemble aux vents l'un à l'autre opposés , VOLT. , Ép. 64
XVIe s.
Le chamaillis fut grand de part et d'autre , Mém. s. du G. 13
Chamailler.