chainon

Prononciation : chê-non
Nature : s. m.

1Anneau d'une chaîne. Fig.
Il y a des chaînons si déliés qu'on craint qu'ils ne se rompent , VOLT. , Lett. Prusse, 16
Le passé, le présent, l'avenir lient tous les membres de cette société des chaînons de la loi naturelle , DIDEROT , Réfl. s. l'esp.
2Bride qui embrasse les queues des tenailles. 3Terme de géologie. Élévation de terrains qui sont en diminutif ce qu'est une chaîne de montagnes. 4Terme de marine. Anneau d'un câble-chaîne ; on dit plus souvent maillon. La portion d'un câble-chaîne comprise entre deux manilles (30 mètres environ). MAILLE, CHAÎNON. Le chaînon est l'anneau, de diverses figures, qui entre dans la composition d'une chaîne ; la maille, quand elle est de métal, est l'anneau, de diverses figures aussi, qui entre dans la composition d'un tissu : les mailles d'une cotte d'arme. XIe s.
Et si lui mettent ou col un caeignon , Ch. de Rol. CXXXV
XIIIe s.
Et fu pendus à un gibet tout nuef, et à [un] caignon tout nuef, que la corde ne rompist , Chr. de Rains, 173
XVIe s.
Nous avons un certain nombre de syllabes en chascun genre de poëme, par lesquelles, comme par chainons, le vers françois lié et enchainé.... , DU BELLAY , I, 29, verso.
Une chaine, de laquelle les petits chainons d'or estoient distingués de perles et pierres de toutes couleurs , YVER , 533
Chaîne.