chainette

Prononciation : chê-nè-t'
Nature : s. f.

1Petite chaîne. La chaînette d'une bride. 2Terme de mathématiques. Chaînette ou funiculaire, la courbe que la pesanteur fait décrire à toute corde ou chaîne suspendue par les deux extrémités. Déterminer l'équation de la chaînette.
En ce temps-là, le problème de la chaînette, qu'il avait proposé, faisait beaucoup de bruit parmi les grands géomètres ; c'est la courbure que doit prendre une chaîne attachée fixement par les deux extrémités, également pesante en toutes ses parties et dont chaque partie est tirée en embas par son propre poids et en même temps retenue par les points fixes , FONTEN. , Bernoulli. Terme d'architecture. Voûte dont la courbe est celle d'une chaîne suspendue par les deux bouts.
3Point de chaînette, point de couture ou point noué qui sert à rabattre une couture et qui a l'apparence d'une chaîne. Broderie en point de chaînette, points rentrant l'un dans l'autre en forme de lacs continu. 4La partie du harnais des chevaux de carrosse qui sert à soutenir le timon et à le reculer. 5Terme d'imprimerie. Gouttière au bas d'un tympan. 6Terme militaire. Troupe de soldats rangés en cercle et garantissant ceux qui sont chargés de fourrager. XIIIe s.
Li lormier de Paris pueent taillier et faire taillier leur renes, leur chenetes, leur poitriaus, et toutes choses qui à leur mestier apartienent , Liv. des mét. 223
XIVe s.
Et si tenoit une herminette Trop gracieuse et trop doucette à une chainnette d'or fin , MACHAULT , p. 46
Un demy ceint d'or, qui fut à la royne Jeanne de Bourbon, assis sur un tissu noir, ouquel a une chainette à façon de fleurs de lis , DE LA BORDE , Émaux.
Et [le faucon] yra pasturer, tout lié d'une cordelle ou chainette , Modus, f° LXXIV
XVIe s.
Une medaille pendante à une chaisnette d'or , CARLOIX , VIII, 26
Diminutif de chaîne.