CERTITUDE

Prononciation : sèr-ti-tu-d'
Nature : s. f.

1Qualité de ce qui est certain. Certitude morale, mathématique.
L'histoire commence à avoir de la certitude , BOSSUET , Hist. I, 7
Il faut toujours compter avec la fortune avant que de compter sur la certitude des félicités , HAMILT. , Gramm. 10
M. Malouin trouvait, parmi les savants et les gens de lettres, des malades souvent peu disposés à croire à la certitude de la médecine ; et peu de médecins en ont été aussi persuadés que lui , CONDORCET , Malouin. De certitude, locut. adverb. Certainement, assurément.
C'est moi qui suis Sosie enfin, de certitude , MOL. , Amph. I, 2
Terme de philosophie. Conviction qu'a l'esprit que les objets sont tels qu'il les conçoit. La question de la certitude.
2Stabilité. Il n'y a nulle certitude dans les choses du monde. 3Terme de graveur. Fermeté de main dans la conduite du burin. XVIe s.
Tellement que qui voudroit representer la certitude de l'interest qu'a supporté chacun diocese, pour raison d'icelle surcharge.... , FROUMENTEAU , Finances, IIIe liv. p. 389
Sinon qu'on donne de fermes raisons pour la certitude d'un tel article , FROUMENTEAU , ib. p. 391
Son dessein [de la philosophie] est de chercher la verité, la science et la certitude , MONT. , II, 230
Provenç. sertetut ; catal. certitut ; espagn. certidumbre ; ital. certitudine ; du latin certitudinem, de certus, certain (voy. CERTES). On disait dans l'ancien français certaineté, mot très bon et à tort tombé en désuétude.