CENTRE

Prononciation : san-tr'
Nature : s. m.

1Le point situé à égale distance de tous les points de la circonférence d'un cercle ou de la surface d'une sphère.
Séduit par les illusions des sens et de l'amour-propre, l'homme s'est regardé longtemps comme le centre du mouvement des astres , LAPLACE , Expos. V, 6 Par extension, le point, dans toute autre figure que le cercle ou la sphère, par lequel est coupée en deux parties égales toute droite menée à deux côtés opposés de la figure. Centre d'un carré, d'une ellipse.
Dieu a voulu que le centre de notre petit monde fût le soleil , VOLT. , Dial. 25
Fig. et par exagération, le centre de la terre, les abîmes, les profondeurs.
Ô cieux ! cachez ma honte au centre de la terre , DUCIS , Abufar, IV, 8
2Par extension, le milieu d'un espace quelconque. Le centre d'un tableau. Cette place est au centre de la ville. Le centre du royaume. Les provinces du centre. Par une autre extension, point d'où toutes les lignes menées semblablement sont égales. Centre d'un polygone, d'une étoile. 3Fig. Le point où les choses, comme sollicitées par quelque force, se réunissent et atteignent leur plus grande action, d'où elles émanent, se répandent et exercent leur influence, etc. Le voilà dans son centre, dans le milieu qui lui convient. Être hors de son centre. La Bourse est le centre de ces sortes d'affaires. Il fit de cette ville le centre de sa domination. L'égoïste se fait le centre de tout, rapporte tout à soi. Au centre de la corruption, des plaisirs.
La théologie est le centre de toutes les vérités , PASCAL , 2e Conv.
Pour trouver sur la terre le centre et le point de la félicité humaine , BOURD. , Avent, Nat. de J. C. 242
Vous êtes le centre de toutes les conduites et la cause de toutes les santés , SÉV. , 589
S'il arrivait que cette nation devînt le centre des négociations de l'Europe , MONTESQ. , Esp. XIX, 27
Christine se retira à Rome, où elle passa le reste de ses jours dans le centre des arts , VOLT. , Charles XII, 1
Les mêmes défauts qui dans les autres sont lourds et insupportables, sont chez nous comme dans leur centre : ils ne pèsent plus, on ne les sent pas , LA BRUY. , XII
Vous, madame, qui vivez dans le centre des plaisirs et des grandes affaires , VOLT. , Lett. Mme du Deffand, 26 nov. 1775
Si l'amiral Vernon, qui avait assiégé Carthagène sur la mer opposée, eût réussi, il pouvait donner la main au commodore Anson ; l'isthme de Panama était pris à droite et à gauche par les Anglais, et le centre de la domination espagnole perdu , VOLT. , Louis XV, 27
Je vois que, dans toutes les affaires, il y a un centre, un point principal contre lequel toutes les chicanes doivent échouer , VOLT. , Lett. Delisle, 25 mars 1775 En théologie catholique, le siége de Rome est le centre de l'unité de l'Église.
4Dans le langage de nos assemblées délibérantes, le centre, les députés ministériels qui occupaient sur les gradins de l'hémicycle les places en face du président, entre les partis extrêmes qui s'asseyaient vers la gauche ou vers la droite. Centre droit, centre gauche, la partie du centre qui inclinait vers les opinions de la droite ou de la gauche, et qui s'en rapprochait par la place qu'elle occupait. 5Terme militaire. Le centre d'une armée, par opposition aux ailes. Les officiers se placèrent au centre du carré. Le drapeau est au centre du bataillon. Le centre, les compagnies d'un bataillon qui ne sont pas compagnies d'élite et qui sont placées entre les grenadiers et les voltigeurs. 6Point d'où émane une force, où s'exerce une action. Centre d'activité. Centre d'attraction, de chaleur. Lieu où s'opère une concentration, un développement considérable d'actions sociales. Centre politique. Centre intellectuel. Centre industriel. Centre de production, de consommation. Les grands centres, les grandes villes. 7En physique, centre de gravité, le point d'un corps par lequel passe constamment la résultante des forces parallèles de la gravitation, dans les diverses positions qu'on lui fait prendre successivement par rapport à la direction de ces forces. Centre d'inertie ou de masse, point central d'un corps ou d'un assemblage de corps à mettre en mouvement par une force artificielle. Centre dynamique ou de mouvement, point central et symétrique d'un mobile, qui coïncide avec le centre d'inertie ; l'un et l'autre se confondent avec le centre de gravité. Centre d'oscillation, point particulier dans un pendule composé qui se meut précisément avec la même vitesse que s'il était lui-même l'extrémité d'un pendule simple ; la partie du pendule composé qui donne des oscillations moyennes entre celles des parties les plus rapprochées et celles des plus éloignées de l'axe oscillatoire. Il est situé au-dessous du centre de gravité. Centre optique, point situé dans l'intérieur d'une lentille et sur l'axe principal, qui jouit de la propriété de laisser suivre, lors de leur sortie de la lentille, aux rayons lumineux qui la traversent, leur direction primitive ou une direction parallèle. 8En mécanique, centre de poussée, centre de gravité de la masse fluide déplacée par un corps solide plongé dans son intérieur. Centre de pression, point de la paroi latérale des vases qui supporte la pression moyenne du liquide qui les remplit. 9En anatomie, centre nerveux, endroit d'où plusieurs nerfs tirent leur origine. Le cerveau, la moelle épinière, les ganglions sont des centres nerveux. Centre épigastrique, ganglions et plexus nerveux situés à l'épigastre. Centre phrénique ou centre aponévrotique du diaphragme, ou centre ovale, l'aponévrose forte qui occupe la partie postérieure et moyenne du diaphragme. 10Terme de marine. Centre de voilure, point de la voile où se réunit l'action du vent. 11Terme de fortification. Centre d'un bastion, point où se rencontrent les deux demi-gorges. Provenç. centre ; espagn. et ital. centro ; du latin centrum, en grec, piquer à cause de la pointe du compas piquée au point autour duquel le centre est décrit.