centieme

Prononciation : san-tiê-m'

1Adj. numéral ordinal de cent. La centième année. Il est le centième sur la liste d'admission. On dit de même : La deux centième année ; vous êtes le trois centième, et ainsi de suite avec cent et le nom de nombre qui le multiplie. D'une façon indéterminée. C'est la centième fois qu'on vous avertit. Vous n'êtes pas le centième à qui cela est arrivé, c'est-à-dire cela est arrivé à bien d'autres que vous. 2Terme d'ancienne législation. Centième denier, ancien nom d'un droit de mutation immobilière. Ancien terme de finance. Le centième denier, un pour cent. La centième partie, chaque partie d'un tout divisé en cent parties. On dit de même la deux centième partie, la six centième partie. 3S. m. La centième partie. Prenez le centième de cette somme. Deux centièmes, qui s'écrivent en chiffres 2/100 ; trois centièmes, qui s'écrivent en chiffres 3/100, et ainsi de suite. On dit de même un deux centième, 1/200 ; deux trois centièmes, 2/300, etc. Provenç. centesime, centen ; catal. centé, centessim ; espagn. centesimo et centeno ; ital. centesmo ; du latin centesimus, dérivé de centum (voy. CENT). CENTIÈME. Ajoutez : - HIST. XVIe s.
Et l'autre [grain] cheut en bonne terre, et donnoit fruict montant et croissant ; et rendit l'ung trentiesme, l'autre soixantiesme, et l'autre centiesme , Marc, IV, 8, Nouv. Testam. éd. Lefebre d'Etaples, Paris, 1525