CENSE

Prononciation : san-s'
Nature : s. f.

Nom qu'on donne aux métairies, dans certaines parties de la France et de la Belgique.
Le roi à la tête de son armée couvrait Monsieur, qui assiégeait Bouchain, et s'avança jusqu'à la cense d'Hurtebise , SAINT-SIMON , 112, 218
XVe s.
Comme d'avoir bruslé maintz beaulx villages et maintes belles censes , COMM. , V, 14
Et descendit le roy en une cense ou metairie , COMM. , VIII, 6
XVIe s.
Un petit village ou plustost cense, appellée la Catelle , M. DU BELLAY , 387
Wallon, seins, s. f. provenç. sensa ; du bas-latin censa, fermage, cens, qui est devenu ensuite le nom de la ferme même ; de census, cens.