CENDRIER

Prononciation : san-dri-é
Nature : s. m.

1La partie du fourneau qui est au-dessous de la grille ou du foyer, et où tombent les cendres. 2Vase dans lequel on met les cendres ou de la cendre. XIVe s.
Un povre auqueton, aussi noir que chendrier , Baud. de Seb. XII, 155
XVe s.
L'eaue est à la cendre meslée, Mais elle est par avant coulée Sur le cendier, si que ne passe , E. DESCH. , Poésies mss. f° 539, dans LACURNE
Bon Dieu que deviendra cette charongne sale ? Faut-il point qu'au sercueil poudreux elle devale, Pour estre le repas des animaux abjects ? Où sera, pauvre corps, or ta gloire divine, Quand tu seras mangé parmi cette vermine Dans le mesme cendrier [lieu où sont les cendres, cimetière] qui couvre tes subjects ? , PERRIN , Poésies, p. 30, dans LACURNE
Cinerarium, caveau où l'on met les cendres des morts, de cinis (voy. CENDRE). Cendrier ou cendier signifiait, entre autres, le linge où l'on met les cendres quand on coule la lessive.